Vérification des parrainages : C’est bon pour Macky, Idy et Sonko

La vérification des parrainages pour la validité des candidatures à l’élection présidentielle du 24 Février 2019 a démarré ce vendredi au siège du Conseil constitutionnel. Les mandataires des différents candidats convoqués pour ce vendredi matin sont passés pour voir si leurs parrainages sont valables ou pas.

La première coalition à ouvrir le bal, c’est Benno Bokk Yakaar. Le Président Macky Sall a été le premier à satisfaire largement aux conditions requises par la loi sur le parrainage. C’est pourquoi, la mandataire, Mme Aminata Touré a salué à sa sortie, la transparence du processus de vérification des parrainages en présence du mandataire du candidat à l’élection présidentielle, des observateurs de la société civile et des membres du Conseil Constitutionnel.

Le deuxième candidat à passer au Conseil constitutionnel, le mandataire de Rewmi, Ass Babacar Guèye. Le conseil a validé 58 000 des 68 000 signatures déposées. Idrissa Seck passe malgré le rejet des 10 000 signatures restantes. Car, le minimum de parrainages requis pour voir sa candidature validée, est de 53 000. Le maximum étant de 61 000.

Toutefois, le mandataire de Rewmi, a fustigé la procédure technique du décompte des parrainages. Il soupçonne le Président Macky Sall de vouloir manipuler la procédure avec comme finalité la réduction des candidats à la présidentielle au nombre de cinq.

Le troisième candidat à se rendre au Conseil pour le contrôle des parrainages, le président de Pastef, Ousmane Sonko. Il a totalisé 61 791 parrainages validés, après vérification.

Au total pour ce vendredi matin, trois candidats, en l’occurence Macky Sall, Idrissa Seck et Ousmane Sonko peuvent espérer faire partie de la course à la magistrature suprême.

Avec IGFM

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de