Premier League : Les Reds, avec un Sadio Mané buteur, retrouvent des couleurs

Après deux défaites de suite, les Reds ont retrouvé le goût de la victoire samedi sur leur pelouse face à Bournemouth (2-1).

Le match : 2-1

Le spectre d’une quatrième défaite en cinq matches, toutes compétitions confondues, rôdait ce samedi après-midi à Anfield. Mais les Reds de Jürgen Klopp ont su se ressaisir juste à temps. Car dans quatre jours, le contexte sera tout autre. Liverpool, leader incontesté cette saison en Premier League, a encore tout à prouver en Ligue des champions, après une défaite (0-1) en huitième de finale aller sur la pelouse de l’Atlético de Madrid.

Face à une modeste équipe de Bournemouth (18e), Liverpool a douté. Comme face à Watford et Chelsea, les Reds, fébriles en défense, ont concédé l’ouverture du score par Wilson (0-1, 9e). Ils auraient même pu être douchés dès le quart d’heure de jeu sans un arrêt réflexe d’Adrian. Finalement, ils ont réussi à se relever. Non pas en montrant qui est le patron, mais en profitant de deux erreurs de relance de Bournemouth. Salah, d’abord, trompait une première fois Ramsdale (1-1, 25e) pour marquer son 70e but pour Liverpool en 100 matches de Premier League. Puis Mané, un autre membre du trio offensif, donnait l’avantage à ses coéquipiers (2-1, 33e).

Mais les Reds ont été loin de dominer nettement leur adversaire. Incapables de mettre du rythme au retour des vestiaires, ils se sont fait peur sur un lob de Fraser, sauvé in extremis par le retour de Milner (61e). Un rappel à l’ordre qui a eu le mérite de les pousser. Van Djik (64e), Firmino (73e, 90e+1), Mané (74e), ou encore Salah (77e) ont tenté de mettre leur équipe à l’abri, sans réussite. À défaut d’enfoncer le clou, Liverpool n’a au moins pas craqué, et se rassure après trois dernières semaines compliquées.

La première fois face à Newcastle lors de la 5e journée, la seconde face à Tottenham lors de la 10e journée. Wilson a donc été le troisième joueur cette saison à inscrire le premier but de la rencontre à Anfield. Les Reds possèdent malgré tout la meilleure défense à l’extérieur, comme à domicile. Ils n’ont jamais perdu cette saison sur leur pelouse et ont encaissé seulement 12 buts à la maison.

Le fait : le sauvetage miraculeux de Milner

Le milieu de terrain, latéral ce samedi pour combler l’absence de Robertson, a taclé in extremis le ballon sur la ligne de son but à l’heure de jeu, après le lobe de Fraser sur Adrian. Un retour miraculeux qui a sauvé son équipe, car nul ne sait comment aurait réagi Liverpool si Bournemouth avait recollé au score.

Avec Lequipe.fr

Share this:

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *