Polémique autour de l’hommage de Pape Oumar Sakho à Marième Faye 

La Première dame Marième Faye Sall a vraiment la côte auprès des personnalités étatiques, même les plus insoupçonnées. En plus d’être « Jongoma (Ndlr : charmante) », elle inspire respect et considération. Même de la part des plus hautes autorités judiciaires du pays. Lors de la prestation de serment hier de son époux et non moins chef de l’Etat, le président du Conseil constitutionnel lui a manifesté toute sa sympathie. En souhaitant au président de la République un paisible et fructueux quinquennat, Pape Oumar Sakho a associé Marième Faye Sall à ces vœux. Sans la sollicitude et l’action de la Première dame, indique Pape Oumar Sakho, la mission du Président Macky Sall serait beaucoup plus complexe. Une déclaration qui a soulevé un énorme tollé dans les réseaux sociaux. D’aucuns ont estimé que de tels propos n’avaient pas leur place dans une cérémonie aussi solennelle. D’autres, plus tranchés, y ont vu tout simplement une résultante des liaisons dangereuses entre les membres de la juridiction constitutionnelle et le pouvoir de Macky Sall.

L’As

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de