Morcellement des terres de l’aéroport : Mamadou Ndoye demande à Macky Sall de penser aux populations autochtones

S’il y a un scandale foncier qui risque de faire beaucoup de bruit, c’est bien celui du morcellement sur les réserves de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. D’ores et déjà, les populations autochtones ont annoncé la couleur, ils ne se laisseront pas faire. Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, Mamadou Ndoye, Secrétaire général du mouvement « Ngor Debout » se veut clair : « Tout le monde sait que les terres de l’aéroport appartiennent à nos aïeux ; l’Etat les avait réquisitionnées pour un aéroport. Si aujourd’hui, l’aéroport est délocalisé et qu’on est en train de morceler ces terres pour les attribuer à d’autres en oubliant les véritables ayants droits c’est qu’il y a problème ». Ce responsable des jeunes de l’APR rappelle au chef de l’Etat ses promesses faites aux populations de Ngor, Ouakam et Yoff avant son arrivée au pouvoir en 2012.  Des promesses qui tardent à être suivies d’effets. Pire, à l’en croire, « on entend dire qu’il y a un morcellement de 1500 parcelles qu’on attribue à des personnes qui ne le méritent pas du tout au détriment des populations autochtones ».


Suite à la sortie de Madiambal Diagne sur les attributions des terres de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, il nous a été rapporté que le président de la Républi­que Macky Sall a reçu hier le directeur des Domaines, M. Mame Boye Diao auquel il a ordonné de bloquer toutes les attributions des terres dans la zone et d’arrêter tous les travaux engagés. Il aurait également demandé la liste de tous les attributaires dans la zone.

Affaire à suivre !

Share this:

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *