Macky Sall : Itinéraire d’un Président !

Né en 1961 à Fatick, Macky Sall est issu d’une «lignée de guerriers.» C’est dans une enfance heureuse, mais modeste, qu’il fréquente l’école de la République, avec rigueur et assiduité. Il s’est donné les moyens d’accomplir ses rêves et de comprendre le monde qui l’entoure. Du lycée Valdiodio Ndiaye en passant à l’Ucad, Macky Sall obtient le diplôme d’ingénieur géologue au sein du prestigieux Institut de Science de la Terre de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il poursuit sa formation en France, à l’Ecole nationale supérieure du Pétrole et des Moteurs (ENSPM) de l’Institut Français du Pétrole (IFP), avant de revenir exercer au Sénégal.

Macky Sall est issu d’une famille socialiste, son père y militait. Mais c’est au lycée et plus encore à la faculté qu’il fait ses premiers pas et se forme en politique dans des schémas principalement de gauche, avec les maoïstes ou les marxistes léninistes. Mais assez rapidement, les méfaits des utopies portés et l’accaparement du pouvoir par un camp le révulse. Ingénieur géologue de formation, il adhère en 1980 au Parti démocratique sénégalais (PDS) et en devient secrétaire général en 1998. Il combat au côté de la figure emblématique de l’opposition, Me Abdoulaye Wade.

En 2000, l’heure de l’Alternance a sonné, le peuple met fin à quarante ans de régime socialiste, les Libéraux sont portés au pouvoir. D’abord Directeur général de la Société des pétroles du Sénégal, Macky va alors occuper d’importantes fonctions et responsabilités politiques : en 2000, Directeur de la Société de Pétrole du Sénégal (Petrosen) ; en 2001, il devient Ministre des Mines et de l’Energie; en 2003 il lui est confié le très sensible portefeuille de l’Intérieur et la fonction de porte-parole du gouvernement ; enfin le 21 avril 2004, il est nommé Premier ministre. Il se fait remarquer tant par son record de longévité et sa gestion rigoureuse que par sa capacité à «mettre en œuvre» les principaux grands projets définis par le Président de la République jusque-là en attente. Il quitte la Primature le 19 juin 2007.

Le 20 juin 2007, il est élu Président de l’Assemblée nationale. L’Institution qui symbolise l’idéal démocratique, mais aussi sa réalité. Macky Sall entend d’elle un rôle exemplaire dans toutes ses missions: vote des lois, évaluation des politiques publiques et contrôle de l’action du Gouvernement. Et c’est précisément ce dernier point qui lui est reproché et est qualifié de « faute politique lourde» par la majorité PDS. L’Assemblée nationale souhaite auditionner Karim Wade, le fils du Président de la République, pour rendre compte de sa gestion de l’Agence nationale pour l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI). Le Comité directeur décide le 16 novembre 2007 de supprimer le poste de numéro 2 du parti qu’il occupe.

Le 22 septembre 2008, un amendement à l’article 62 de la Constitution est déposé visant à réduire de 5 à 1 année le mandat de Président de l’Assemblée nationale, avec effet immédiat, pour faire face à son refus de démissionner émis par le Président de la République.

Le 9 novembre 2008, dans une déclaration en wolof et en français, l’ancien Président de l’Assemblée nationale annonce sa démission du Parti démocratique sénégalais (PDS) et de tous les postes électifs conquis sous cette étiquette. Le 1er décembre 2008, il crée son parti politique, l’Alliance pour la République (APR-Yakaar), trois années plus tard, le 1 décembre 2011, se tient sur la célèbre esplanade de Diamalaye de Dakar, devant plus de 100 000 militants de tout le pays, le congrès constitutif de son parti suivi de la convention d’investiture du candidat Macky Sall à l’élection présidentielle de 2012. Il sera élu à la tête du Sénégal en 2012 avec 65% des suffrages. Il devient ainsi le quatrième Président de la République du Sénégal. Il  prête serment le 2 avril 2012 à l’hôtel King Fahd Palace.

Macky, comme vous l’avez jamais connu !

Très optimiste, peu impressionnable, Macky a la certitude inébranlable de réussir. Apte à commander mais aussi à exécuter, il est prompt à prendre des décisions et rapide à passer à l’action. Chef, il a l’art de commander sans autorité excessive comme sans mollesse, ses ordres sont clairs, précis, concis. Direct et droit dans ses réparties, il est franc dans ses réactions. Il est doté d’une personnalité énergique et extrêmement déterminé lorsqu’il a quelque chose en tête.  Sa vie intérieure est très intense (sérieux, logique, réflexion) d’où son besoin d’isolement parfois. Il est capable de grande finesse et de subtilité, sous une apparence assez réservée et une activité mesurée. Il a le sens de l’autorité et un fort besoin d’autonomie. Sa bonne résistance à l’épreuve et à l’adversité le soutient dans son aspiration à se réaliser. Il est travailleur et solide, mais il est aussi d’une exigence excessive. Il est doté d’une forte personnalité, de beaucoup de détermination et d’un jugement très fin. Si son énergie est irrégulière, ses résultats sont en général d’une efficacité réelle. Ce sont ses qualités d’adaptation au changement, de curiosité et son envie de nouveauté qui lui permettent d’avancer dans la vie. S’il ne cède pas à l’anxiété ou à la nervosité, il peut se réaliser de façon libre et expansive.

C’est un éternel insatisfait. Il ne veut pas se contenter de ce qu’il a. Il donne l’impression de toujours devoir faire ses preuves et même lorsqu’il atteint ses objectifs.  Il a, en lui, l’esprit de domination et de contradiction. Il laisse voir l’image de quelqu’un de très arrogant et froid. C’est d’ailleurs son plus grand défaut et sa plus grande faiblesse. Et de loin, lorsqu’on ne le connait pas très bien, c’est un aspect de sa personnalité qui transparait à l’extérieur et qui peut pousser à avoir une idée fausse de sa nature entière.

REWMI.COM

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de