Cheikh Hadjibou Soumaré dévoile son équipe de combat aux présidentielles

Cette fois ci, finis les conciliabules et autres propos politiquement corrects, on est entré très vite dans le vif du sujet. Cheikh Hadjibou Soumaré, qui faisait face à la presse, a présenté sa Dream Team. L’occasion pour lui de demander des éclaircissements sur les résultats nés du tour de table de Paris, sur l’information non officielle faisant état de surcoûts de 91 milliards dans l’un des projets phares du gouvernement. Enfin, un fonds d’appui à la presse lors de la présidentielle a été évoqué, histoire de permettre aux médias de bien jouer leur rôle dans la diffusion des résultats comme en 2000 et en 2012.

La Dream Team, dévoilée hier après-midi, a fière allure. A elle d’occuper le terrain politique et d’engranger des résultats qui dans le monde syndical, qui dans la société civile, qui dans les alliés…Cheikh Hadjibou Soumaré a nommé 3 coordonnateurs du Directoire de Campagne : Mme Ngoné Ndoye, Modiène Ndiaye et Mohamed Diallo.

Amar Lô se chargera de la Stratégie alors que l’ancien ministre Khoureychi Thiam, s’occupera des partis alliés. Mamadou Guèye portera la parole du candidat.

Matabara Diallo, Mody Faye, Bécaye Diop, Abass Ndour, Sédikh Traoré, Alpha Deh, Amadou Dia, entre autres, seront les conseillers de l’ancien président de la Commission de l’UEMOA.

Le mandataire national est Mapenda Diaw Mbaye. Charles Mendy est nommé coordonnateur de la Permanence du parti. L’ancienne Ministre d’Etat, Mme Ndèye Khady Diop, hérite de la coordination des Femmes alors que Mme Adama Guèye aura en charge la société civile et les syndicats.

La Cellule des cadres est confiée à Papa Alioune Diallo et à Alpha Thiam.

Pour la Task Force, l’ancien ministre et Ambassadeur, Amadou Tidiane Wone, sera secondé par Ousseynou Sow, surtout sur les questions techniques.

Faisant allusion au projet de société qu’il propose aux Sénégalais, l’ancien homme fort de la Commission de l’UEMOA a ajouté qu’il sera décliné sous peu. Un appui pour les organes de presse sensés assurer la couverture des élections a été décliné pour permettre aux médias de travailler en toute transparence. Les alternances de 2000 et 2012 ont été rendues possibles grâce au travail abattu par la presse qui distillait les résultats bureau de vote par bureau de vote.

Revenant sur les parrainages, Cheikh Hadjibou Soumaré a remercié les populations qui lui ont accordé leurs signatures jusqu’ au dépôt devant le Conseil Constitutionnel.

A l’endroit des juges, il dira toute sa confiance : « ils sont assez outillés pour prendre leurs responsabilités. »

Justifiant le niveau d’endettement élevé du Sénégal, il dira « l’endettement n’est pas mauvais sauf si les projets n’impactent pas sur la réduction de la pauvreté. Je fais partie de ceux qui se battaient au sein de l’UEMOA pour maintenir le taux d’endettement à 70% afin de respecter le pacte de convergence. L’endettement auquel nous faisons face est appelé endettement dirigé vers des non priorités. Je ne me glorifierai pas de m’endetter si cela ne profite pas aux 14 millions de Sénégalais comme pour le Ter qui n’arrive pas à Thiès ou à Saint-Louis. C’est la non priorité. Ce n’est pas par hasard que le Sénégal reste le pays le plus endetté de l’espace UEMOA ».

Evoquant les résultats du gouvernement lors du tour de table devant la communauté des bailleurs, Cheikh Hadjibou Soumaré a refroidi les ardeurs du pouvoir : « j’ai eu à l’organiser lorsque j’étais premier ministre, ce qui est important ce sont les conditionnalités. Il est évident que le gouvernement tarde à faire des réformes, j’attends le rapport du Groupe Consultatif pour connaître les conditionnalités adossées à ces prêts. »

Poursuivant sa diatribe à l’endroit du gouvernement relativement aux surcoûts d’un projet phare à 91 Milliards et relayés par la presse, il a demandé au Chef du gouvernement de s’expliquer devant l’Assemblée Nationale si d’aventure cette information s’avérerait vraie.

Enfin, Cheikh Hadjibou Soumaré a démenti les informations sur des médiations menées par des présidents de la sous-région tendant à lui faire renoncer à sa candidature à la présidentielle.

Ibrahima Diop

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de