Ça grogne ferme à GIM-UEMOA

Ça râle fort au Groupement interbancaire monétique de l’UEMOA (GIM-UEMOA). Les travailleurs sénégalais sont des laissés pour compte. Ecartés des avantages auxquels ils ont droit, ils vivent le martyr en pointant du doigt la direction générale. Les choyés de l’entreprise sont les étrangers royalement traités sur le plan fiscal et exonérés du paiement de l’impôt sur le revenu alors que les nationaux paient intégralement cet impôt. Les écarts de revenus sont énormes entre nationaux et « étrangers » pour les mêmes fonctions exercées ou ayant une classification identique.

Cette politique de 2 poids 2 mesures a fini par créer un véritable malaise au sein de l’institution. Les nationaux, face à cette injustice, ont maintes fois attiré l’attention de la direction générale, en vain.

Résultat des courses, les travailleurs en sont à leur 3ème port de brassards rouges pour dénoncer les manquements et autres injustices subies.

A noter que GIM-UEMOA a comme actionnaire majoritaire la BCEAO, ainsi que plusieurs autres établissements financiers domiciliés dans l’espace UEMOA. Un plan d’actions sera déroulé sous peu, promettent les travailleurs.

Ibou Diop 

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de