Birima Mangara, lors du vote du budget du ministère du tourisme : « Il faut remonter à l’histoire pour voir l’évolution de ce ministère »

Invité à prendre la parole avant le vote du budget du ministère du tourisme, Birima Mangara, le ministre délégué chargé du Budget, a tenu à faire un rappel concernant ce département qui est passé de secrétariat d’Etat à ministère plein. Cela veut dire qu’entre temps, il y a eu des ressources humaines et des potentialités pour arriver à développer, un tant soit peu, ce secteur.

« Un secteur, c’est d’abord une vision dira-t-il, une paix, une sécurité et une attractivité. Le PSE avait ciblé le tourisme pour en faire un hub. Ce qu’il faut, c’est s’appuyer sur de bonnes ressources. En 2018, l’objectif était de recevoir 1,5 millions de personnes, c’est fait ; il faudra continuer et intéresser davantage le secteur privé grâce à un dispositif d’incitations fiscales en aménageant des zones spécifiques. Il faut aussi des réceptifs, une grande capacité d’accueil répondant aux normes, des infrastructures, un système de transport de qualité ; ce qui nous permettra d’accomplir un saut qualitatif. Grâce à l’AIBD, nous devons mettre l’accent sur d’autres terminaux pour attirer d’autres touristes. Le secteur privé doit donc porter le ministère du Tourisme », a conclu, Birima Mangara.

Senegalinter / Ibrahima Diop

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de