CESE : Aminata Touré déroule sa feuille de route

Aminata Touré veut redorer le blason du Conseil économique social et environnemental (CESE). Officiellement installée dans ses nouvelles fonctions, ce lundi 3 juin 2019, la nouvelle présidente du CESE compte privilégier la communication pour faire davantage connaitre la mission de cette institution. « Je souhaiterais avec vous montrer toute la pertinence et l’utilité de cette institution », a-t-elle déclaré, devant les Conseillers. Et d’ajouter : « Je voudrais aussi engager nos amis de la presse à nous visiter et à nous fréquenter régulièrement et assidûment pour la vulgarisation de nos travaux au sein de la communauté ».

Au CESE, il y a plus de 70 rapports avec des recommandations. Une bonne partie de ces recommandations est rangée dans les tiroirs et reste méconnue du grand public. « Les rapports du CESE sont soumis au président de la République qui en apprécie la pertinence. D’après une première évaluation qui a été faite, il a intégré plus de 70 % des propositions qui se retrouvent dans les programmes des différents ministères. Aujourd’hui, il s’agira de partager davantage le contenu de ces rapports. Ils seront portés à la connaissance de nos concitoyens », a promis Mimi Touré.

Sur la feuille de route déclinée devant ses collègues, l’environnement y occupe une place privilégiée. C’est pourquoi, l’ancien Premier ministre s’engage à jouer sa partition sur le programme « zéro déchet » initié par le gouvernement. « Nous souhaitons engager cette mission avec l’ensemble des acteurs du secteur économique, culturel et de tous ceux qui œuvrent pour la préservation de l’environnement en vue de formuler des recommandations utiles pour les populations ».

Emedia

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de