Accusation de Sonko sur les 94 milliards : Mamour Diallo blanchi par la commission d’enquête

Le rapport d’enquête parlementaire a conclu qu’il n’y a pas eu de détournement de deniers publics dans l’affaire dite des 94 milliards, contrairement aux accusations d’Ousmane Soko.

La Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards de francs Cfa dans le dossier du Tf 1451/R tient un point de presse ce matin à l’Assemblée nationale. Mais il ne sera pas question pour son président, Cheikh Seck, de livrer le rapport qui a été bouclé depuis quelques jours. En attendant, Le Quotidien a appris que la conclusion principale qui en ressort est qu’il n’y a pas eu de détournement de deniers publics et que, par conséquent, «les allégations de Ousmane Sonko sont fausses». «Les responsables de l’Administration, que ce soit ceux des Domaines, des Impôts, des Régies financières n’ont relevé quelque détournement que ce soit dans ce dossier», a-t-on appris de sources proches de l’enquête. En clair, c’est l’ancien directeur des Domaines, remplacé par Mame Boye Diao, qui s’en sort blanc comme neige. Dans un entretien avec L’Observateur, Mamour Diallo avait brandi une plainte. «Je vais attendre jusqu’après l’élection présidentielle, quand le Peuple sénégalais lui (Sonko) aura infligé la raclée qu’il mérite et qu’il ne pourra plus prétendre que ma plainte est une stratégie de l’Etat pour torpiller sa campagne. Mais je peux vous dire que mes avocats piaffent d’impatience de le traîner en justice», avait-il déclaré.

Il faut souligner que 35 personnes au total ont été auditionnées par la Commission parlementaire dont des membres de l’Administration des domaines, des impôts, des journalistes, de la société civile. En revanche, le leader de Pastef qui avait accusé, lors d’une conférence de presse en octobre 2018 Mamour Diallo, d’avoir détourné «94 milliards de francs Cfa» a refusé d’être entendu par les enquêteurs parlementaires. Ce, en dépit des relances de la Commission d’enquête par voie d’huissier. Comme lui, son partenaire de Mercalex, Ismaïla Ba, n’a pas non plus déféré à sa convocation.
La Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire du Tf 1451/R a été créée par résolution n° 01/2019. Elle est composée d’un président, Cheikh Seck, d’un rapporteur, Dieh Mandiaye Ba. Les autres membres sont Nicolas Ndiaye, Seydou Diouf, Papa Sagna Mbaye, Aymérou Gningue et Djibril War. Le bureau avait jusqu’au 15 août 2019 pour déposer ses conclusions.

Le Quotidien

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de