A 30 ans, il se présente au Bac pour la… 7e fois

Classeur de couleur jaune en main, Mamadou Sow, taille moyenne, le teint clair, déambule nonchalamment dans la cour du lycée de Guéoul (département de Kébémer). Après avoir vadrouillé une bonne dizaine de minutes, il s’assoit sur une brique en ciment et se met à lire un document. La seconde d’après, un groupe de trois élèves se dirige vers lui, avant que la discussion ne prenne un tour enflammé sur l’épreuve de Mathématiques. Dans le lot, Mamadou semble à la peine et fait son possible pour se fondre dans la masse.

C’est que le bonhomme, juché sur ses 30 ans, est à sa…7e tentative pour décrocher le Bac. Raison pour laquelle, il a longtemps hésité avant de décliner son identité. Mine embarrassée, il dit : « Je me nomme Mamadou Sow. J’ai arrêté mes études en 2009, alors que j’étais en classe de Première, avant de reprendre le chemin des classes en 2013. J’étais candidat libre inscrit en classe de Terminale L’1. La même année, je me suis présenté au Bac. »

Manque de bol, la chance ne lui sourit pas. Mamadou retente le coup cinq fois de suite. Sans succès. Mais déterminé, l’espoir en bandoulière, Mamadou ne baisse pas les bras et tente sa chance, une fois de plus. « L’année passée, j’ai été recalé au deuxième tour. Donc, j’ai toutes les raisons d’espérer qu’un jour, j’aurais ce diplôme. Certes, je suis en train de prendre de l’âge, mais l’essentiel pour moi est d’avoir le Bac, pour que je puisse faire des concours », confie-t-il, le regard penaud.

Agent d’Assistance à la sécurité de proximité (Asp), au service du Commissariat urbain de Kébémer, Mamadou espère que le fameux sésame va lui ouvrir d’autres perspectives. Comme son rêve d’intégrer la Police nationale. « Dans la vie, il faut savoir ce que l’on veut. Je me bats toujours pour relever des défis. Des amis me taquinent en me traitant de nullard, mais je réponds par le mépris. Je fais de mon mieux pour mettre toutes les chances de mon côté, car après mes heures de travail, je prends mes cahiers pour réviser ou apprendre. Je sais que j’aurais ce diplôme. Tôt ou tard. » Mamadou y croit.

IGFM

C'est sympa de partager...

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de